Le champignon du mois : Tuber mélanosporum (Truffe noire du Périgord)

Portrait de SMD38

Photo de Truffe noire du Périgord, PastedGraphic-1-1, SMD38

Quels champignons peut-on trouver en février en Isère ?

Chaque mois, la Société mycologique du Dauphiné (SMD) vous propose de découvrir un champignon de saison. En février c’est la truffe noire du Périgord.

Caractérisée par sa gléba d’abord blanche puis noirâtre avec des tonalités violet-pourpre à maturité, parcourue de veines filiformes blanchâtres.

Les spores de couleur brun sombre à brun noir sont ornées d’épines isolées.

Proche de Tuber brumale qui se différencie par une gléba plus claire avec des veines larges et plus marquées.

EXCELLENT COMESTIBLE.

DESCRIPTION :

  • Fructifications hypogées (qui se développent sous la terre), irrégulièrement globuleuses ou difformes, bosselées, de 2 à 10 cm
  • Péridium brun noir +/- nuancé de violet, orné de verrues pyramidales à 6 côtés larges de 3 à 5 mm.
  • Gléba blanche au début puis grise, noire à maturité́ avec des reflets brun-pourpre, parcourue de veines fines formant un réseau dense, blanc et +/- rougissant à l’air.
  • Odeur très marquée, suave, agréable.
  • Habitat en terrain calcaire, elle fructifie de décembre à février/mars, sous différentes essences : chênes, hêtres, noisetiers, ...