Le champignon du mois d'avril: Kuehneromyces mutabilis

Portrait de SMD38

Aussi dit pholiote changeante, ce champignon appartient à la famille des Strophariaceae, est saprophyte (se nourrit de matière organique morte) et pousse en touffes sur des souches de feuillus ou conifères.

Kuehneromyces mutabilis

Caractéristiques principales

Chapeau : 1.5-6 cm, parfois avec quelques flocons blanchâtres au bord, très hygrophane, c’est‑à‑dire qui change de couleur selon son degré d’hydratation, brun cannelle puis se desséchant en cocarde en jaune ochracé (voir photo).

Lames : adnées à subdécurrentes, couleur crème pour les champignons jeunes, puis beige et enfin brun à maturité.

Pied : 3-7 cm de hauteur, de couleur crème mais plus sombre vers la base, couvert pas une armille fibrilleuse brune (une espèce de chaussette de mèches) qui se termine par un anneau membraneux.

Ce champignon est aussi vulgairement nommé agaric à soupe, ce qui témoigne de sa comestibilité. Cependant, il peut être confondu avec bien d’autres champignons, principalement avec son sosie la Galerina marginata, qui est mortelle car elle contient des amatoxines comme l’Amanite phalloïde et les autres amanites mortelles. La confusion avec l’Hypholoma fasciculare, toxique, est moins fréquente, mais un mycophage averti en vaut deux !

La Galerina marginata (Galère marginée) pousse surtout sur souches de résineux, et a une odeur faible de farine. Le pied est lisse au-dessous de l’anneau, le chapeau avec cuticule dépassant légèrement sur les lames au bord, et ne se développe pas en touffes, plutôt en colonie.

Au contraire, la Kuehneromyces mutabilis pousse surtout sur souches de feuillus mais aussi de résineux, a une odeur et saveur de champignons, le pied écailleux (flocons bruns) au‑dessous de l’anneau, et il se développe exclusivement en touffe.

L’Hypholoma fasciculare a la chair jaune, une odeur faible mais une saveur très amère, pas de véritable anneau mais une cortine noirâtre. Son chapeau n’est pas hygrophane. Ses lames sont jaunes, puis verdâtres et gris verdâtre à maturité. Le pied est de couleur jaune soufre et orangé vers la base.

Au contraire, la Kuehneromyces mutabilis a une saveur de champignons, un véritable anneau membraneux, même si léger et disparaissant souvent à maturité, les lames couleur beige ou brun, le pied écailleux couvert par une armille à petites mèches brunes au‑dessous de l’anneau, le chapeau très hygrophane.

Alessandro CRESTI

Crédit photos: Charles Rougier

Source: Société Mycologique du Dauphiné

N'hésitez pas à consulter notre site: www.smd38.fr