Sphinx Tête-de-mort - Acherontia Atropos

Portrait de flavia

L’Acherontia, Atropos est un lépidoptère européen. Il est surnommé le Sphinx Tête de Mort car la tâche située sur son thorax peut faire penser à un crâne.
Photo de Acherontia atropos, Frost Museum, CC-BY
Comment identifier cette espèce ?

Envergure : 90 - 130 mm.

Le recto des ailes antérieures est brun-noir avec une suffusion discrète d'écailles grises. Celles-ci sont entrecoupées par quelques lignes noires, et dans la cellule discale est présent un point blanc. Le recto des postérieures ainsi que le verso sont jaunes avec une bande noire et une ligne noire. L'abdomen et jaune/bleu entrecoupé au niveau des segments par des lignes noires.

Enfin, ce qui le caractérise, le thorax possède un dessin jaunâtre en forme de tête de mort.

Comprendre l'anatomie d'un papillon.

Répartition de l’espèce en Isère

Carte de l'Isère avec observations du papillon Sphinx tête de mort.

Extraction en 2018.

Source : BD Alti IGN, Faune isère, LPO isère

Écologie locale

L'espèce se développe dans les pomme de terre, lyciet, jusquiame, belladone, fusain, olivier,... On entrouve dans les champs cultivés, les jardins, parfois en ville.

Afrotropicale, le Sphinx Tête-de-Mort est présent dans la plupart des pays du continent africain, à Madagascare, en Moyen-Orient jusqu'au Turkménistan, puis de la Turquie à l'Espagne le long des côtes méditerranéennes et de ses îles (Chypre, Corse, Sardaigne, Sicile, îles Canaries, Baléares, Crète, etc.). Ailleurs, à travers la quasi-totalité des pays de l'Europe, il s'observe en tant que migrateur, y compris en Islande, dans le sud de la Fennoscandie et dans l'Ouest de la Russie. Les papillons ont une très forte capacité de dispersion et sont capables de parcourir plusieurs milliers de kilomètres. En Suisse, le papillon à été observé à 3100 mètres d'altitude.

Phénologie – variations liées aux saisons

Migrateur, les imagos (adulte au stade final après l'œuf et la larve) sont pour la plupart observés de mai à juillet puis de fin août à octobre. Néanmoins, leurs mœurs vagabondes génèrent des observations souvent aléatoires.

 

Actions favorables à l’espèce

..

Commentaire de l'auteur

Fiche réalisée d'après l'ouvrage :

Ligue suisse pour la protection de la nature (L.S.P.N.), 1999. Les Papillons et leurs biotopes. Espèces. Dangers qui les menacent. Protection. L.S.P.N. Pro Natura, Bâle, volume 2, 667 pp.